Récupérateur d'eau - Blog - JCC promotion et aménagement - Terrain à bâtir - Hérault 34

L’eau est une ressource précieuse, collectons là !

L’eau est un élément précieux qui se fait de plus en plus rare sur notre planète. Tandis que la consommation d’eau ne cesse d’augmenter, les ressources elles, restent identiques, voire en danger de dégradation.

60% du territoire français souffre de manque d’eau douce. Il pleut souvent certes, mais seulement 11% de l’eau de pluie remplit nos nappes phréatiques ! Le reste s’évapore ou ruisselle… Une des solutions la plus écologique et économique pour votre habitat est celle du récupérateur d’eau de pluie.

L’eau potable est de plus en plus chère (3.00 € prix du m3 en moyenne). Son prix ne cesse d’augmenter et surtout ce qu’il faut savoir, c’est que 60% de l’eau consommée est destinée à des usages qui ne nécessitent pas forcément d’eau potable. Pour vous, utiliser l’eau de pluie c’est une rentabilité à court terme et une valeur ajoutée à votre habitation

Le récupérateur d’eau pouvant récupérer jusqu’à 80 à 90% de l’eau qui tombe sur le toit, une famille de 4 personnes pourrait ainsi compter sur une économie de plus de 40 % de sa consommation d’eau (environ 300 € par an) et ceci sans avoir à restreindre sa propre consommation quotidienne (150 à 200 litres en moyenne).

Une certaine indépendance !

Pas besoin de vous soucier des arrêtés préfectoraux; ceux-ci interdisant ou limitant certains usages de l’eau (lavage des véhicules, arrosage des pelouses, potagers, massifs floraux, remplissage des piscines…), avec la récupération d’eau de pluie, tout cela devient possible ! Pour la petite anecdote, sachez que l’eau de pluie présente un pH légèrement acide, ce que les plantes et légumes apprécient particulièrement…

Quelques jolis récupérateurs d’eau :

1 – Récupérateur / arrosoir 7 L chez Point Vert à 17,30 euros

2 – Cuve murale 275 L chez Truffaut à 99 euros

3 – Récupérateur jarre 235 L chez Botanica à 149 euros

4 – Récupérateur d’eau mural en bois 350 L chez Castorama à 339 euros

5 – Récupérateur d’eau 350 L chez Bricomarché à 379 euros

Nous pouvons faire rimer « Ecologie » avec « Economie »!

Quel récupérateur d’eau pour vos besoins ?

Pour un usage uniquement dans votre jardin, une cuve extérieure peut suffire. La citerne s’installe à l’extérieur de votre maison ou en vide sanitaire. C’est une solution simple et performante. Sachez qu’il existe une grande variété de récupérateurs au design plus ou moins esthétique, avec des contenances adaptées à vos besoins (jusqu’à 10 000 litres pour les plus gros). La pluie tombant sur le toit est récupérée par les gouttières, qui sont elles, directement reliées à la cuve. Préférez alors les gouttière en PVC, zinc ou faïence. Les toits en ardoise ou en tuiles permettent eux, de récupérer une eau plus pure que ceux en aluminium ou en matériaux synthétiques.

Si vous comptez réutiliser l’eau de pluie à des fins domestiques (pour la machine à laver ou les WC par exemple) il faudra dans ce cas une cuve enterrée (si possible à prévoir au début du chantier de construction de votre maison). Avant d’être acheminée par la pompe jusqu’à la maison, l’eau sera filtrée, mais attention elle ne sera pas pour autant potable et à usage pour l’hygiène corporelle.

A titre d’exemples, voici les quantités d’eau dont vous auriez besoin :

• arrosage d’un jardin/potager de moins de 50 m² : 150 à 500 L
• arrosage d’un jardin/potager de moins de 100 m² : 500 à 1500 L
• arrosage d’un jardin et lavage d’une voiture : 1500 à 3000 litres
• arrosage d’un jardin, lavage d’une voiture et remplissage d’un bassin : 3000 à 5000 L
• arrosage d’un jardin et usages domestiques : 6000 à 9000 L

Installation, entretien et coût

La mise en place d’une cuve est simple et rapide. Il faut placer votre récupérateur près de la descente de gouttière et vous pouvez même l’installer directement dans un tonneau, grande bassine ou cuve. Il est tout de même fortement conseillé d’utiliser un collecteur directement installé au sein de la gouttière. Certains sont équipés de filtre, dans le cas contraire, il suffit de placer des grilles sur la gouttière afin de récolter une eau plus pure et dépourvue de salissures (feuilles, insectes…) qui altéreraient la qualité de l’eau. Enfin, pensez à couvrir la cuve ce qui évitera la formation d’algues. Votre eau sera ainsi plus propre. L’hiver, entreposez votre réservoir à l’abri car le froid et le gel pourraient l’endommager. En revanche pour les cuves enterrées, le problème ne se pose pas, l’usage est annuel !

Pour le coût, comptez en moyenne une cinquantaine d’euros pour les cuves de style « basique », de 200 à 400 euros pour un design plus sympa et une fabrication française. Pour une cuve enterrée, il faudra débourser environ 5000 à 8000 euros (selon l’équipement, le prix de la main d’oeuvre, la complexité du chantier etc.)

À SAVOIR :

Depuis 2014, le crédit d’impôt pour l’installation d’un système de récupération d’eau de pluie a malheureusement été supprimé. En revanche, certaines communes subventionnent l’installation. Prenez contact avec votre département et/ou votre mairie. Il est également possible de bénéficier d’un taux réduit de TVA à 10 % (sous réserve que ce soit pour une résidence principale et que la construction de celle-ci soit terminée depuis plus de deux ans).

Les adresses pour vous équiper :

Aquavalor, Eau Forte, Aquality